Conseils utiles

Comment apprendre à communiquer avec les gens: secrets de la communication

Pin
Send
Share
Send
Send


Vous pouvez lire un million de livres et de billets de blog sur l’auto-amélioration, assister à de nombreuses formations et webinaires sur la façon de parler correctement aux gens, de se concentrer sur leurs besoins, sur ce que les gens aiment et ce qu’ils n’aiment pas.

Mais le vrai secret est de savoir comment parler avec les gens se résume à un:

Être intéressé, ne pas être intéressé!

Il se trouve que vous semblez savoir comment communiquer correctement, quels mots doivent être prononcés et quels mots ne le sont pas, et non, vous pouvez toujours entrer dans quelque chose. Soit dit le mal, ou le mal, ou ne fait pas attention à quelque chose. Ou simplement dans une conversation, vous ne voyez que vous-même, sans faire attention à l'interlocuteur.

Être capable d'écouter et poser des questions sincères, c'est difficile pour la plupart. Surtout pour ceux qui "apprennent spécifiquement cela." Pourquoi Oui, parce qu'il "pense" souvent comment à droite direplutôt que de se sentir quoi à droite dire.

Toutes les personnes dans le monde aiment parler de leur sujet favori, le sujet le plus intéressant étant à leur sujet.
Quand vous soutien personne activement son écoutez-vous, l’interlocuteur aime ça et, en conséquence, il vous aime aussi!

Vous comprenez ou pas, mais notre conversation avec une personne commence avant même que nous ayons réussi à dire au moins un mot.

Beaucoup n'y pensent même pas. Par exemple, lorsque nous voyons une personne, nous commençons à l’évaluer, nous commençons à penser à elle, à analyser quelque chose, ce qu’elle porte, son visage, son expression, son comportement, etc. C'est la communication, non verbale. Et, en règle générale, l'interlocuteur a déjà lu l'information que vous avez et peut déjà réagir à cela.

Lorsque nous communiquons, le principal critère de communication avec une personne est le confort ou l’inconfort des parties pour la communication. Et c'est très important! Depuis très souvent en communication, les gens "tirent la couverture sur eux-mêmes".

Avant de commencer la communication, beaucoup d’entre nous ont de nombreuses pensées différentes dans la tête, nous sommes assaillis par des hypothèses telles que la façon dont il va nous réagir ou non, comment il va avoir l’air, penser, etc. Et, bien sûr, nous voulons que nous réagissions d'une certaine manière. En bref, pour beaucoup d’entre nous, le jeu «Je pense que tu penses ce que je pense» commence!

En gros, qu'est-ce qui nous préoccupe de ce que les gens pensent de nous? Même s'ils ne vous aiment pas avant même de vous rencontrer.

En réalité, ce qu’un étranger pense de vous n’a aucune importance. Cela ne vous concerne pas. Ce sont ses pensées.

La seule chose importante est que vous vous aimez, que vous soyez confiant et que vous connaissez votre valeur.

Personne ne pense vraiment à rien! Une personne peut avoir une telle humeur ou une expression faciale parce que quelque chose ne va pas avec elle.

Votre tâche est de sourire à la personne. Même s'il exprime son mécontentement! Et, rappelez-vous, un sourire est le meilleur moyen de connaître la personne que vous aimez.

Si une personne ne vous intéresse pas, laissez le sourire être court et fluide. Vous indiquerez toujours à la personne que vous lui avez prêté attention.

Si vous aimez une personne et que vous lui souriez, vous pouvez obtenir un sourire de retour et la possibilité de se rencontrer et de commencer une conversation.

Si vous ne vous êtes pas comporté de la sorte auparavant, ce ne sera pas facile au début, mais cela deviendra une habitude. Même si vous n’avez pas envie de sourire, souriez. Dans neuf cas sur dix, ils vous souriront.

Même si vous ne souriez pas, ne vouliez pas communiquer avec vous, rien de grave ne s’est passé!

En fait, nous ne pouvons pas aimer tout le monde, comme tout le monde ne peut pas nous aimer.

Puis, quand il y a eu contact avec des sourires, vous vous êtes souri, et puis quoi? Certains commencent à être timides, ils ne savent pas comment se comporter correctement, soudain, vous commencez à vous souvenir que vous êtes une «personne timide».

En fait, ce ne peut être que le nôtre croyance défensive. Si une personne veut y croire, alors vous devez vous cacher dans le trou et ne pas sortir de là.
Certaines personnes, après avoir dit bonjour, deviennent insensibles. Ils commencent à réfléchir intensément à la manière d'apparaître. interlocuteur intelligent et intéressant, c'est-à-dire la tâche principale de ces personnes est impressionnermais pas pour commencer la communication.

D'autres commencent à faire semblant d'être "cool", et commencent à se comporter avec arrogance envers les autres, comme pour dire: "Je suis une bonne proie, mais difficile."

C'est ainsi que se comportent les adolescents ou les très jeunes. Mais parfois, les gens le font et plus d'âge mûr. En règle générale, ces personnes perdent.
Puisque vous pouvez perdre l'occasion d'améliorer votre vie non seulement personnelle, mais aussi professionnelle.
Et une autre catégorie de personnes communique de manière constructive et judicieusement.

Pour être constructif dans la communication, vous devez vous rappeler quelques règles:

1. Si vous n'êtes pas sûr que votre blague sera agréable, il vaut mieux ne pas plaisanter

2. Inutile de faire des remarques sarcastiques ou des attaques virulentes pour montrer à quel point vous êtes spirituel. Votre comportement déplaisant n’est pas intelligent.

3. Faites un compliment seulement quand vous voulez sincèrement le faire. Pas besoin de les faire pour plaire. L'insincérité est visible immédiatement.

4. Vous n'avez pas besoin d'utiliser des modèles standard préparés pour établir la communication. Ils sont coincés et l’interlocuteur peut avoir l’impression de vos stéréotypes et donc de l’hypocrisie.

5. Ne pas sucer, complimentez sincèrement.

6. Parlez de nouvelles, d'événements. Si une personne venait à se familiariser avec les possibilités de votre entreprise, alors s'intéresser à la personne, à ses intérêts, à ses rêves, à ses besoins (plus de détails à ce sujet dans un autre post).

7. Si vous avez des connaissances communes, répondez positivement à leur sujet.

8. Posez des questions, mais ne les forcez pas. Autrement dit, il faut penser quoi dire pour ne pas se retrouver dans une situation désagréable. Essayez de trouver des intérêts communs tout en continuant à poser des questions et à communiquer avec la personne.

9. Savoir comment poser des questions de clarification.

La technique de clarification des questions consiste à poser des questions sur qui, quoi, où, quand et pourquoi.
Vous devez poser des questions sur quelque chose, puis poser des questions de clarification concernant le même sujet.

Cette technique simple peut savoir quels sont les intérêts communs que vous avez avec votre interlocuteur.

Si l'interlocuteur vous répond à contrecoeur ou s'il se limite à des réponses laconiques et non ambiguës, l'interlocuteur ne veut peut-être pas parler.
Ensuite, vous passez à un autre sujet ou vous vous en éloignez.

Vous devez vous rappeler que l'interlocuteur doit regarder dans les yeux aussi souvent que possible, pour que nous puissions rapidement et mieux comprendre ce qu'une personne veut, et que vous pouvez toujours saisir son humeur et sa condition.

Bien entendu, il est très important de faire attention aux expressions corporelles et faciales de l'interlocuteur.

Plus nous avons de points communs avec l'interlocuteur, plus nous aurons de chances d'établir des relations.

Par conséquent, la technique de raffinement est tout simplement nécessaire pour que nous puissions trouver nos amis, clients et partenaires potentiels.

Conseils clés pour poursuivre la conversation:

-Intérêt, n'essaie pas de t'intéresser.

- Suivez vos gestes et expressions faciales, n'occupez pas l'espace personnel de votre interlocuteur.

- Développer divers sujets glanés dans les médias

- Montrez votre sens de l’humour, mais ne vous moquez pas et ne vous ulcérez pas.

- Soyez énergique, mais avec modération afin que la personne ne pense pas que vous êtes impudent.

Il faut se rappeler que si nous abordons un sujet dans une conversation, nous devons clairement savoir de quoi nous parlons. Si nous ne savons pas quelque chose ou quelque chose, il vaut mieux rester silencieux.

Si nous ne comprenons pas quelque chose, nous n’avons pas besoin de craindre de l’admettre et nous devons poser des questions. Très souvent, les gens seront heureux de dire ou d’expliquer ce que les autres ne savent pas.

Si l'interlocuteur est impatient avec nous et pense que nous disons des bêtises, vous devez lui faire savoir que nous n'avons pas l'intention de tolérer cela.
Leur intolérance parle de leur caractère toxique.

Par conséquent, méfiez-vous de ces interlocuteurs. Leurs actions montrent que ce sont précisément ces personnes dont il vaut mieux rester à l'écart (nous aurons une conversation séparée sur la communication dans les affaires, nous avons ici nos propres nuances).

Si vous parlez à une personne qui entend un mot que vous ne comprenez pas, demandez-lui: qu’entendez-vous par "...."?
Et vous pouvez apprendre un nouveau mot et sa signification.
Très souvent, différentes personnes peuvent mettre un concept différent dans le même mot.

Il se peut que vous n'aimiez pas l'interlocuteur et que vous n'aimiez pas l'interlocuteur.
Mais dans tous les cas, vous devez partir pour être à l'aise avec vous et lui.

Si vous rompez avec une personne à qui vous parlez, ne lui dites pas «Je vais appeler» à moins que vous n’ayez l’intention de le faire.
Ou bien «j’étais très heureux (a) de vous rencontrer, j’ai encore besoin de parler à certaines personnes», dites au revoir gentiment en laissant une bonne impression de moi-même.

Donc pour bien parler avec les gens, alors:

- Adressez-vous avec un sourire à la personne avec qui vous voulez parler.

-Ne vous inquiétez pas si quelqu'un ne s'intéresse pas à vous. Après tout, il y a beaucoup de gens qui ne vous intéressent pas.

-Soyez sincère, ne faites aucun type de commentaire en vous tordant «intelligemment», car cela pourrait immédiatement gâcher l'humeur de l'interlocuteur.

- Il y a toujours quelque chose à discuter. Posez simplement des questions et demandez plus de détails sur ce que vous avez entendu. Être intéressé. Ne vous inquiétez pas de vous intéresser.

-Quand vous décidez ce qui vous manque, partez avec dignité. Surtout, soyez honnête! Si vous dites rappeler, faites-le!

Tenez vos promesses!

Avez-vous aimé l'article? Voulez-vous recevoir des invitations à eséminaires gratuits exclusifs, formations?

Participer à des groupes de maîtres?

Recevoir des cadeaux périodiquement?

Alors s'inscrire pour bloguer des nouvelles.

En passant, j'envoie périodiquement des informations exclusives à tous mes abonnés, que je ne publie PAS sur mon blog.

Quel genre de personnes a besoin d'apprendre à communiquer efficacement

Il y a des personnes qui peuvent facilement trouver un sujet de conversation et qui sont libres de soutenir la conversation dans n'importe quelle situation. Ils ont un talent naturel pour la communication et le charisme, ce qui captive les autres.

Pour eux, aucun effort n'est requis pour engager un dialogue et susciter immédiatement la sympathie de l'interlocuteur. Mais qu'en est-il de ceux qui veulent réussir dans la vie, mais qui n'ont pas le talent inné d'un orateur? Il y a plusieurs secrets à apprendre à communiquer efficacement et de manière fiable avec les autres.

La confiance

De bonnes compétences en communication commencent par la capacité de montrer que vous êtes un partenaire fiable. Pour ce faire, vous devez être confiant. La capacité de tenir en confiance attire les autres comme un aimant. La vue d'une personne déterminée convainc les autres que cette personne en vaut la peine. Une personne confiante ne passera pas votre temps à «se promener», mais passera immédiatement à l’essentiel de la conversation.

Vous devez regarder dans les yeux de votre interlocuteur. Personne ne fait confiance aux personnes qui détournent généralement les yeux au cours d'une conversation. Les tentatives d'éviter le contact visuel indiquent, au minimum, le désintéressement de la personne et, au maximum, sa malhonnêteté.

Quand une personne regarde dans les yeux de son interlocuteur, cela lui inspire confiance et tout ce qu’il dit.

Une telle nuance aide à établir un contact fiable avec votre homologue. Par conséquent, dans une conversation, vous devez rester confiant et ne jamais détourner le regard.

Intérêt pour l'interlocuteur

Beaucoup commettent l'erreur de parler trop d'eux-mêmes. Rien ne fatigue la personne à qui vous parlez comme un "tour" forcé à travers les labyrinthes de votre vie. L'un des meilleurs moyens d'apprendre à communiquer avec les gens est de les laisser parler d'eux-mêmes et de ne pas les faire écouter vos histoires. Cela aidera l’autre personne à se sentir plus à l’aise et augmentera sa confiance en soi. Les sages orientaux enseignent: dites une fois et écoutez deux fois!

Bonnes questions

Lorsque le contact est toujours en cours, il est important d’éviter les pauses gênantes dans la conversation. L’une des voies les plus rapides vers un silence embarrassant consiste à poser des questions auxquelles on peut répondre simplement par «oui» ou «non».

Une aptitude importante pour une communication réussie est la capacité de poser des questions qui nécessitent une réponse détaillée. Cela vous permettra de commencer une conversation. Juste ne perdez pas votre sens des proportions. Vous ne pouvez pas organiser un "bombardement" de questions - c'est un bon moyen de mettre une personne mal à l'aise. Une conversation ne doit pas devenir un interrogatoire.

Le pouvoir de la connaissance

Une communication efficace commence là où les gens ont une vision large. Une personne globalement développée avec des intérêts étendus attirera différentes personnes. Communiquer avec une telle personne peut être facile et intéressant. Sa tête est pleine de sujets de discussion et il peut s'adapter rapidement et en toute confiance à toute conversation. Trouver un langage commun avec l'interlocuteur n'est pas difficile pour lui.

Souvent, les gens ne peuvent pas demander quelque chose parce qu'ils ont peur de l'échec. L'échec fait qu'une personne se sent imparfaite, inférieure. Mais l'échec ne doit en aucun cas affecter l'estime de soi.

Le seul moyen d'apprendre à parler correctement et en toute confiance avec les gens est de vous exercer à perfectionner vos compétences.

Il existe également un élément de risque: vous ne saurez jamais à l'avance comment se déroulera la conversation. Mais si vous avez peur de sortir de l'ombre et de commencer à vous accrocher à votre «sécurité», vous ne gagnerez jamais la capacité d'établir facilement un contact avec confiance et resterez sur le chemin qui ne mène nulle part.

Ce ne sont pas tous les secrets d’une communication réussie, mais les plus élémentaires. Il y a d'autres aspects à prendre en compte:

  • Tu dois être honnête. Lorsque les gens sont fiables et honnêtes, la communication devient beaucoup plus facile. Ensuite, il n'est pas nécessaire de réfléchir à ce que nous allons dire, pas besoin de craindre que le mensonge soit révélé un jour.
  • Vous devez être capable d'adapter vos idées à la perception des autres. Lorsque nous avons une idée intéressante, une image claire d'une idée se forme dans notre tête, mais cette image n'est pas toujours claire pour les autres. Pour être entendu, vous devez trouver un moyen d’ouvrir votre esprit. Cela devrait être clair pour tout le monde. Vous devez bien connaître votre public si vous voulez communiquer efficacement avec lui.
  • Faites une pause avant de répondre. Habituellement, nous essayons de répondre tout de suite, mais parfois, une simple petite pause peut faire des miracles. Cela vous donne le temps de réfléchir et cela est important pour mieux comprendre de quoi parle votre interlocuteur ou pour exprimer clairement la pensée que vous souhaitez exprimer.
  • Essayez de plonger dans les propos de votre interlocuteur. Doit écouter attentivement. Vous pouvez donc comprendre ce qui est en jeu et ne pas simplement attendre votre tour pour dire quelque chose en retour. Trop souvent, nous écoutons «du coin de l'oreille», en méditant à ce moment notre réponse. Pour communiquer efficacement, vous devez comprendre ce que les autres disent.
  • Soyez patient et ouvert. Parfois, une brève conversation peut être quelque chose de pas très confortable pour vous. Reconnaissez par vous-même que ce contact ne devrait pas être ce que vous voudriez et continuez à vous comporter correctement, en faisant preuve de patience. Soyez toujours patient et gardez votre esprit ouvert à de nouvelles façons de communiquer et de comprendre.
  • Essayez de garder les commentaires. Quand tout est dit et fait, le meilleur moyen de savoir à quel point c'est efficace, c'est de demander à vos interlocuteurs à ce sujet. Prenez le temps de parler avec des gens avec qui vous discutez souvent et découvrez comment améliorer votre communication avec eux. Parfois, il est facile de maintenir de tels commentaires et vous aurez une idée précise de ce sur quoi vous avez encore besoin de travailler. Parfois, ce n’est pas facile, mais vos efforts en valent la peine!

Commencez petit

Il faut du temps pour apprendre à communiquer efficacement avec les gens. Une personne qui s’est fixé pour objectif d’améliorer ses compétences en communication avancera à son rythme. N'essayez pas de tout apprendre en même temps, commencez petit.

Une communication efficace commence par la confiance en soi - c'est le lien qui unit toutes vos autres qualités et compétences. Chaque nouvelle réunion contribue à accroître la confiance en soi et ajoute de nouvelles facettes à votre expérience.

Pour pratiquer, élargissez le cercle de communication dans votre bureau, par exemple. Essayez de commencer à parler aux vendeurs dans un magasin ou sur le marché un peu plus que d'habitude.

Lorsque cela devient plus facile pour vous de communiquer dans une société qui vous est familière, commencez par contacter des représentants de rang supérieur. Peu à peu, vous apprendrez à parler à différentes personnes et vos compétences deviendront de plus en plus fortes. À l'occasion, vous pouvez même parler avec le PDG d'une grande entreprise et lui faire bonne impression.

Comment communiquer avec les extravertis et les introvertis

Les gens sont divisés en plusieurs types et chacun a son propre style de communication. On peut éviter de savoir dialoguer avec un vis-à-vis, avoir tel ou tel type de tempérament, les malentendus et les malentendus liés.

  • Introvertis: il leur est difficile de communiquer. Ils portent leurs sentiments au fond d'eux-mêmes, évitent les contacts inutiles.
  • Extravertis: leur besoin de communication est maximisé. Ils informent constamment les autres de leurs expériences, transmettent leurs points de vue sur les circonstances et, dans toutes les situations, trouvent de nouveaux amis.

Dans leur forme pure, ces types de psycho sont rares et les types de personnalités mixtes sont plus courants.

Vous devez connaître votre type de personnage. Если его качества ближе к характеристикам, присущим экстравертам, чтобы легче было выстроить общение, постарайтесь не говорить все время только о себе. Необходимо больше выслушивать чужие мнения, не выражать в открытую несогласие.Dès que la communication est possible, les personnes elles-mêmes vont commencer à tendre la main. Le leadership dans l'équipe peut être facilement gagné par l'ouverture inhérente de la nature. Le ressentiment qui en résulte pour la négligence apparente disparaîtra.

L'introverti a une tâche plus difficile, il est donc plus important pour lui d'apprendre à communiquer correctement avec les autres. Il peut être difficile pour eux de trouver de nouveaux amis et de nouvelles connaissances. Cela concerne la sphère professionnelle. Par conséquent, malgré les difficultés, vous devez vous dépasser et poursuivre votre rapprochement. En conséquence, ceux qui apprécieront l'approbation tacite de l'introverti seront entourés.

Pour entrer dans le dialogue, vous devez essayer d’analyser le type de psychotype de la personne avec laquelle vous communiquez. Introverti? Vous devriez essayer de le mettre à jour, d'écouter attentivement les remarques rares, de décrire la situation de différents points de vue. Son silence peut mener à de sérieux malentendus. Cela aidera à comprendre son attitude à l’égard du sujet de la conversation, des expressions faciales, des expressions faciales, du tonus.

Un extraverti ne peut pas parler. Vous devez garder un oeil sur lui. S'il essaie de s'écarter du sujet, vous devez traduire fermement la conversation dans la direction qui vous intéresse. Il faut le laisser parler mais exprimer fermement son point de vue. Vous pouvez même le faire avec une fraction de la rigidité. Ces personnes sont généralement insensibles et si ce trait est présent, elles sont résidentes.

Parler avec l'interlocuteur, il est nécessaire de montrer un intérêt pour la communication. Très bonne intonation pour souligner des points importants.

Wrangle n'en vaut pas la peine. Si les arguments ne sont pas convaincants, il est préférable de terminer la conversation sur une note amicale et de continuer au bon moment. Vous ne pouvez pas élever le ton, allez pleurer.

Comment susciter l'intérêt de l'interlocuteur

Nous sommes tous individuels. Chacun a ses propres objectifs, points de vue sur la vie, principes et priorités. Le désir de chacun de se sentir important dans la société est normal.

Soyez très prudent dans votre jugement. Laissez le dernier mot mieux pour l'interlocuteur que pour vous-même. Rendez-vous à lui dans une dispute: la relation ne se détériorera pas et vous ne serez pas convaincu.

En aucun cas, ne montrez pas l'arrogance dans la conversation. Lorsque vous parlez, pesez chaque mot. Un ton arrogant, le désir de s’élever au-dessus d’un adversaire peut l’offenser, et alors votre opinion ne sera pas la meilleure, et il est peu probable qu’il ait le désir de communiquer à nouveau avec vous.

Essayez de ne pas rester à l'écart, soyez plus proche des gens. Il est beaucoup plus agréable de communiquer avec quelqu'un qui est sur la même longueur d'onde que lui, il ne sera donc pas judicieux de rester dans un coin.

Ce que vous devriez faire attention à

Évitez de parler des plaintes concernant votre patron, vos collègues, votre travail ou votre destinée. Rappelez-vous que tout le monde sans vous a assez de problèmes, donc personne ne veut écouter des étrangers. Les gens communiquent pour le plaisir.

Un moment psychologique important dans la conversation est la pose dans laquelle vous et votre interlocuteur. Il est prouvé qu'en prenant la pose de votre interlocuteur, vous l'ouvrez ainsi à la communication et lui créez des conditions confortables.

Dans une conversation, essayez de rester vous-même. Le manque de naturel dans la communication, le désir de se montrer complètement différent de l'extérieur peut sembler très drôle et ridicule, bien qu'il puisse vous sembler que vous vous soyez parfaitement intégré à cette image. Vous ne pourrez plus jouer longtemps et, tôt ou tard, les gens sauront ce que vous êtes vraiment. Alors, pourquoi faire des folies, tromper votre interlocuteur dès le stade initial de la communication. Le naturel et la facilité sont les règles de base du comportement.

Les complexes humains constituent souvent un obstacle à la communication normale. Chacun de nous a ses avantages et ses inconvénients, mais cela n'empêche pas tout le monde d'avoir des conversations et de devenir l'âme de l'entreprise. Si vous-même, en communiquant, vous sentez bien et confiant, votre entourage le remarquera et l'appréciera.

Quelques autres conseils

  • Plus vous avez de connaissances dans différents domaines, mieux vous pourrez intéresser une personne. Des intérêts divers ne peuvent qu'attirer votre interlocuteur. Il est toujours intéressant de communiquer avec quelqu'un qui peut raconter des histoires, parler de faits intéressants, etc.
  • Apprenez à exprimer correctement vos pensées et vos idées, à les adapter à la perception de quelqu'un d'autre. Tout le monde au cours de l'histoire n'a pas la même image que vous. Pour ce faire, essayez de transmettre les informations à l'interlocuteur plus clairement, expliquez tout ce qui est nécessaire.
  • Ne vous précipitez pas pour répondre aux questions immédiatement. Une pause soutenue vous aidera non seulement à rassembler vos pensées, à réfléchir à la réponse, mais également à montrer l'intérêt et le mystère de la personne à qui vous parlez.
  • Des gestes excessifs dans la communication peuvent amener l'interlocuteur à réfléchir à votre doute personnel. Les mouvements brusques des mains peuvent détourner l'attention de l'essence de la conversation. En même temps, personne n'appréciera l'importance de vos mots, ils ne feront tout simplement pas l'objet d'une attention particulière.
  • Éliminez l’utilisation de mots et de phrases à connotation ambiguë. Ce que vous dites peut être mal perçu et peut même offenser l'autre personne. Parlez clairement ce que vous voulez dire.
  • Tout le monde ne peut pas s'adapter à une autre personne lors d'une conversation. Mais c'est un point assez important dans la communication. Observez l'adversaire, le rythme de son discours, essayez de le répéter au maximum. La communication d'une manière transformera votre conversation en une conversation constructive.
  • Les mots parasites ne rendront pas votre conversation plus belle. Limiter leur utilisation. Il est peu probable qu'une personne soit ravie d'entendre des mots inutiles et sans signification. En conséquence, il s'avère que vous parlez peu sur le sujet, la conversation deviendra fastidieuse et sans intérêt.
  • Même dans une conversation professionnelle, il sera parfois approprié de démontrer votre sens de l'humour. Si vous l'appliquez de manière opportune, vous pourrez alors désamorcer l'atmosphère tendue et faciliter la communication.
  • En communication, considérez l'âge de l'interlocuteur. Disons que la conversation a lieu avec une personne beaucoup plus âgée que vous. Il convient d'éviter les expressions d'argot qui pourraient ne pas être familières à l'interlocuteur.

L'enseignant principal est une expérience qui ne vient pas immédiatement. Il faut du temps et des conditions appropriées pour le recevoir. L'essentiel est d'être aussi confiant que possible, de pouvoir "se transmettre" à la société. Élargissez votre cercle de contacts en incluant différentes personnes: par âge, par opinion et par principe de vie.

Toute communication commence par petit. Grâce à certaines compétences en communication, vous pourrez devenir une personne faisant autorité dans vos cercles, à laquelle tout le monde écoutera avec intérêt. Rien d'étonnant à ce que l'on dise que l'amour de soi donne naissance à l'amour des autres pour vous. Ce n'est que lorsque vous commencez à vous respecter vous-même que les autres feront de même.

La capacité de communiquer vous mènera définitivement au succès. N'ayez pas peur de sortir de l'ombre, commencez la communication en premier. Soyez poli et amical, et vous pourrez alors gagner la sympathie de l'autre personne.

Raisons de l'interaction infructueuse

Les problèmes de communication peuvent être causés par un certain nombre de facteurs. Les causes les plus courantes sont les suivantes:

  1. Stéréotypes. En raison de l’opinion simplifiée et généralisée, il n’ya pas de compréhension suffisante de la situation et des participants.
  2. Attitude biaisée. Dans ce cas, nous parlons de la négation catégorique de toute opinion ou opinion opposée.
  3. Attitude hostile envers l'adversaire. Une attitude négative envers la personne elle-même ne perçoit pas correctement la situation et les informations.
  4. Manque de feedback (attention et intérêt). L'intérêt est une manifestation de la signification subjective de l'information pour une personne. Si quelque chose n'est pas important ou pas clair pour lui, alors ce n'est pas intéressant.
  5. Ignorer les faits. Conclusions basées sur des conjectures, de l'intuition, des informations de surface.
  6. Incohérence dans la parole, peu convaincante, mauvaise utilisation des mots ou construction de la parole.
  7. Erreur dans le choix de la tactique et des stratégies de communication.

Pourquoi je ne peux pas parler correctement aux gens

La capacité de communiquer avec les gens est requise quotidiennement. Grâce à notre capacité à parler, nous pouvons communiquer nos pensées, se faire des amis, confesser notre amour, progresser dans la carrière et maintenir la confiance dans toutes les situations de la vie. Toute la vie d’une personne moderne consiste en des intersections avec d’autres personnes, et les compétences en communication sont simplement nécessaires.

Mais que se passe-t-il si la conversation échoue? Peur, isolement, inactivité, insécurité, tout cela rend impossible la recherche d'un langage commun avec l'interlocuteur. La psychologie système-vecteur de Yuri Burlan aide à résoudre le mystère d'une communication efficace.

L'interaction communicative est l'action de transmettre et de recevoir des informations entre des personnes. Il semble que tout soit simple et clair. Mais pour une raison quelconque, un échec se produit et une personne ne peut pas facilement effectuer ces mêmes actions. Les raisons se trouvent dans son psychisme, qui définit les pensées, les motivations cachées, les priorités. Peu importe l’éducation ou l’âge, la psychologie de la communication est étroitement liée à un ensemble de désirs et de valeurs d’une personne, appelés vecteurs.

Règles de psychologie de la communication: pour qui c'est important

Pour le propriétaire du vecteur anal, le problème sera la peur du déshonneur, de dire quelque chose de mal, à sa place. L'excellente mémoire et la capacité d'analyser les événements passés préservent soigneusement dans ses pensées toutes les erreurs passées.

La tendance innée au perfectionnisme et à l’attention portée aux détails le poussent à faire défiler constamment dans sa tête un ensemble différent d’options de conversation et à réfléchir au mot suivant. Par conséquent, son discours est lent, chargé de nombreux détails, souvent inutiles pour l'interlocuteur. Si vous l'interrompez pendant une conversation ou le faites parler plus vite, il peut tomber dans un état de stupeur et perdre le fil de la conversation.

La tendance à généraliser une mauvaise expérience personnelle au lieu de l'utilisation productive de leurs capacités d'analyse dans des activités professionnelles conduit inévitablement à la peur de la communication. Et même si une telle personne commence à suivre des formations sur la communication avec les gens, il restera probablement des problèmes. L’ensemble des règles et recommandations reçues indique la manière de travailler sur l’enquête, mais ne pourra pas éliminer la cause de l’incertitude et des difficultés de communication.

Et c’est l’essentiel: comprendre les raisons de vos peurs et de vos problèmes. C'est comme un diagnostic médical. Quand il est fixé avec précision et que la cause de la maladie est déterminée, elle peut être guérie. En connaissant le fonctionnement de la psyché, ses propriétés peuvent être utilisées au profit des autres et de soi-même pour la joie.

C'est effrayant de communiquer avec les gens: comment se dépasser

Et si vous avez peur non seulement de communiquer, mais même de vivre? L'immense amplitude émotionnelle du propriétaire du vecteur visuel lui joue parfois des blagues diaboliques. La gamme des émotions allant du bonheur sans bornes à la même douleur et au même désir sans limites. Une imagination incroyablement riche crée des histoires fantastiques de catastrophes, de meurtres et d'innombrables troubles.

Ce sont les personnes ayant un vecteur visuel qui ont des peurs sévères, des attaques de panique et de l’anxiété.

La peur innée de la mort est la source de l'émotion, car la raison de la variété de phobies reste chez le visuel, lorsque toutes ses pensées tournent autour de la peur pour lui-même et pour sa propre sécurité. Il commence à avoir peur de communiquer avec les gens, jouant dans sa tête des histoires fantastiques de vols, de violences, de meurtres. Les fantasmes du spectateur sont si vifs et excitants qu’il commence à les croire, vit dans une réalité fictive et ne peut pas sortir de là.

Le paradoxe est que les fantasmes sont transférés dans la vie réelle. Plus le spectateur a peur pour lui-même, plus il a de peurs, plus il se retrouve souvent dans une situation où il est victime d'histoires qui ne sont plus inventées. Il ne peut pas être confiant. Il «sent» la peur, la «victime», et tout le monde sent cette odeur - depuis les chiens qui grognent et mordent de telles personnes jusqu'aux violeurs et voleurs.

Les conseils des psychologues sur la manière de surmonter la peur, de se dépasser soi-même, de cesser d'avoir peur, ne donnent aucun résultat. Et c'est compréhensible. Après tout, encore une fois, nous essayons de mener l'enquête, sans comprendre la cause des peurs, y compris la peur de communiquer avec les gens. La conscience de leurs propriétés et de leurs désirs permet à une personne de se débarrasser de tous les problèmes associés aux soins de soi hypertrophiés et à la peur de soi.

L'empathie avec les autres personnes, leurs parents, amis, amis permet au spectateur d'établir un contact affectif durable avec l'interlocuteur et de partager ses chagrins et ses joies avec lui. Dans ce cas, la peur disparaît et il n’ya aucun problème de communication. Au contraire, ils sont attirés par ces personnes. Ils veulent être avec eux et ressentir une véritable sympathie et empathie.

Comment apprendre à communiquer quand tu ne m'intéresses pas

Il y a des gens qui ne sont pas intéressés par des conversations qui se déroulent généralement en compagnie de personnes - travail, politique, richesse matérielle. Les propriétaires du vecteur sonore s’intéressent à des sujets complètement différents. Ces personnes peuvent être reconnues par leur phrase préférée - "Et le sens?" Ce mot semble être un parasite, si souvent ils le prononcent. Mais ce n'est pas le cas. Cette phrase signifie exactement ce que les ingénieurs du son veulent trouver plus que tout autre chose: le sens! Et cette signification ne se situe pas dans le domaine matériel.

Les ingénieurs du son sont des générateurs d'idées. Mais avec qui les partager? Qui peut les comprendre et en discuter? Ingénieux en potentiel, mais en communication difficile, comme si les amateurs de sons étaient obsédés par eux-mêmes et par leurs pensées, ils se rapprochent souvent d'eux-mêmes et établissent un mauvais contact avec les autres. Ils ne peuvent pas exprimer clairement et simplement leurs pensées, car ils en comprennent le sens et il n’est plus intéressant de prononcer toute la chaîne de mots.

De nature égocentrique, arrogant et «très intelligent», les personnes ayant un vecteur sonore peuvent s’engager dans l’amélioration spirituelle, dont la psychologie consiste à savoir ce qui n’est pas dans le monde matériel. Bien sûr, trouver des personnes partageant les mêmes idées pour une telle communication n’est pas chose facile. Mais si cela se produit, alors deux zvukoviki discuteront des mondes supérieurs, de sujets spirituels ou seront silencieusement heureux, assis la nuit sous un ciel étoilé.

Pour répondre aux questions éternelles - qui suis-je, où et où vais-je? - L’homme du son doit réaliser ses désirs et ses fonctionnalités. Après avoir réalisé que son désir principal est de se connaître lui-même, de connaître son entourage et le sens de la vie, un ingénieur du son peut sortir de sa «coquille» et commencer à connaître le monde qui l’entoure. Le transfert de concentration des états intérieurs aux autres résout complètement tous les problèmes de communication avec les gens.

“… Un autre résultat étonnant est que lorsque j'ai parlé avec des gens, j'ai commencé à défendre avec confiance mon point de vue sur toutes les questions. Une confiance en soi inexplicable est apparue, l'estime de soi a augmenté. Je pense que c'est le résultat de la peur d'être incompris, ridiculisé ... "

«… En effet, il est devenu beaucoup plus intéressant de communiquer avec les gens et j'observe de leur côté un regain d'intérêt et de respect pour ma personne. Ça plaît ... "

Comment apprendre à parler avec les gens: le secret d'une communication facile

Le problème psychologique de la communication est facilement résolu. La connaissance qui en révèle les causes procure à la fois la joie de communiquer et la solution à tout problème psychologique associé à la communication. C’est facile de communiquer avec les gens et de l’apprécier - vous pouvez déjà l’apprendre à la formation en ligne gratuite «Psychologie des systèmes par vecteur» de Yuri Burlan. Inscrivez-vous

Auteur Irina Serova
Monteur Yanina Burakova
Correcteur Elena Lavetskaya

L'article a été écrit en utilisant le matériel de formation en ligne de Yuri Burlan «Psychologie des systèmes-vecteurs»

Stratégies de communication

Le choix de la stratégie dépend de la situation. Il y a 3 options de communication possibles:

  1. Monologique - dialogique.
  2. Rôle - personnel, c’est-à-dire la communication selon les rôles sociaux et «cœur à cœur».
  3. Ouvert et fermé Le premier type implique la pleine expression de leur point de vue et l'adoption de quelqu'un d'autre, l'échange d'informations similaires mais identiques. Avec une communication fermée, une personne ne peut pas ou ne veut pas exprimer pleinement sa position. La communication fermée est utilisée dans les conflits et avec une différence marquée dans les niveaux de compétence des parties.

Difficultés dans la communication informelle

Outre les obstacles généraux à la communication, on peut distinguer certains traits de personnalité qui entravent les contacts avec les gens. Pensez si vous souffrez de l’un des symptômes suivants.

  1. Insécurité sociale. Cela implique un doute de soi causé par la perception de son statut. Par exemple, lors de la communication avec le patron.
  2. La timidité. Cela peut être déclenché par des facteurs biologiques ou sociaux. Les caractéristiques personnelles (biologiques) comprennent l'agressivité, l'anxiété, la lenteur et d'autres caractéristiques du tempérament. On peut trouver d'autres raisons de timidité: faible estime de soi après avoir subi un stress ou un traumatisme, isolement social dans l'enfance, mauvaise expérience de communication personnelle, manque de vocabulaire, alphabétisation et oratoire.
  3. Timidité. Cela découle également de facteurs psychologiques et sociaux.
  4. Incapacité d'établir un contact psychologique. En raison d'un manque d'alphabétisation psychologique, de l'ignorance des personnes, de l'impossibilité de voir les caractéristiques du partenaire.

Raisons de la perception inadéquate des gens

Pourquoi ne pas communiquer avec certaines personnes dans aucune circonstance? Peut-être que vous n'acceptez pas la personne elle-même? Alors, qu'est-ce qui empêche le droit de percevoir l'interlocuteur:

  1. L'idée de l'interlocuteur prévalant avant même le début de la communication personnelle.
  2. Penser par stéréotypes, c'est-à-dire l'affectation instantanée d'une personne à un groupe et la recherche de ses caractéristiques.
  3. Premières conclusions de l'évaluation de la personnalité.
  4. Ориентация только на собственные представления о человеке, игнорирование мнения со стороны.
  5. Привычка к человеку, убежденность, что он «по-другому не умеет».

Для адекватного восприятия важно исключить эти факторы, развивать способность к:

  • эмпатии (представлять эмоции других),
  • идентификации (ставить себя на место других людей),
  • рефлексии (оценивать, как вас видят другие).

Коммуникативная компетенция и компетентность

Je pense que nous devrions distinguer entre les concepts de compétence et de compétence:

  • Compétence - possession de méthodes pour résoudre des problèmes de communication.
  • La compétence est une caractéristique personnelle, un ensemble de plusieurs compétences, à savoir des ressources internes, des connaissances, des compétences nécessaires pour créer et maintenir une interaction (communication).

Diagnostiquez vos compétences

Au cours de la communication, les gens ont une forte influence sur leurs personnalités respectives. Il est possible que votre communication ne fonctionne pas en raison d'une intolérance à la critique, car, à la suite d'une communication, les revendications et les intentions des parties modifient constamment leurs pensées, leurs émotions et leurs sentiments. Je vous suggère de vous évaluer en tant qu'interlocuteur.

Je vous conseille de passer un test de compétence communicative (auteur V.E. Levkin) afin de savoir à quoi vous avez affaire. Je vais vous demander de répondre honnêtement à 5 questions. N'oubliez pas que les résultats surévalués sont aussi mauvais que ceux sous-estimés. Dans le premier cas, vous risquez de vous percevoir de manière inadéquate et de ne pas percevoir le monde, et dans le second, d'acquérir de l'incertitude et de devenir passif. Donc, répondez honnêtement à chaque question en points de 1 à 7 (combien chaque échelle est exprimée).

  1. La capacité d'écouter et d'entendre, d'écouter et d'écouter, la capacité de faire écouter.
  2. La capacité de transmettre sa pensée de manière claire et précise, dans un langage compréhensible pour l’interlocuteur, la capacité de convaincre.
  3. La capacité à comprendre et à considérer les émotions, les motivations et les intentions des gens, la capacité à motiver.
  4. La capacité en communication à contrôler vos émotions, à maintenir une clarté d'esprit et à comprendre le sens des actions.
  5. Capacité à prévenir et à résoudre les conflits, à trouver un moyen de sortir des situations antérieures au conflit.

Si certaines aptitudes ont reçu une note faible, elles doivent être développées. Pour obtenir un résultat général, multipliez toutes les estimations et récapitulez.

  • 15043-16807 points (90-100%) - excellent.
  • 11682-15042 points (70-89%) - bon.
  • 4959-11681 points (30-69%) - satisfaisant.
  • 1598-4958 points (10-29%) - faible.
  • 1-1597 points (1-9%) - très faible.

Si vous doutez de votre évaluation ou souhaitez savoir comment les autres vous voient, demandez à quelqu'un de répondre à ces déclarations vous concernant.

Ainsi, vous avez obtenu un résultat concernant la compétence en communication générale et les capacités individuelles. Maintenant, vous connaissez vos forces et vos faiblesses. Il est temps d'agir!

Les bases du travail sur soi

Il faut comprendre qu'un manque de communication est plus facile à changer qu'un manque de communication. Le premier est l’impossibilité d’établir un contact, c’est-à-dire d’ignorer les principes fondamentaux du processus de communication, des stratégies et des règles. Sociabilité - l'impossibilité d'établir des contacts, en raison de caractéristiques personnelles. A partir de là, je vous propose deux domaines de travail:

  1. Pour améliorer la communication, rappelez-vous simplement le contenu de cet article et pratiquez-vous régulièrement.
  2. Pour les changements personnels, vous devez établir les causes des échecs (notez ce qui précède les contacts ayant échoué). Après cela, approfondissez l’étude d’un problème spécifique, par exemple la timidité, la méfiance, l’agressivité, etc., et étudiez également les méthodes d’autorégulation de ce qui ne peut pas être changé, par exemple les accentuations de caractère, les caractéristiques de tempérament. Dans certains cas, une visite chez un thérapeute peut être nécessaire.

Comment vaincre la timidité

La timidité est la raison la plus courante des échecs de communication. Je veux l'examiner plus en détail.

  1. Ne laissez pas les conversations. Quel que soit le malaise que vous ressentez, communiquez avec différentes personnes. Trouvez quelque chose d'intéressant et agréable pour vous-même.
  2. Une erreur populaire répandue parmi les timides: il suffit de dire malin. Permettez-vous de dire des choses triviales.
  3. Permettez-vous d'être un enfant, mais pas irresponsable, mais immédiat, gai. Rappelez-vous avec quelle facilité les enfants commencent à se parler.
  4. Apprenez à être spontané. Racontez des blagues et des histoires de tous les jours.
  5. Aidez les gens. Parfois, à cause de la timidité, une personne ne peut pas dire «merci» à ce qui est perçu comme de l'arrogance et de la colère.
  6. Contrôlez votre visage, faites attention au sourire.

Malheureusement (ou heureusement), la timidité et les traits similaires ne peuvent être surmontés en utilisant la méthode du coin.

Comment communiquer avec le sexe opposé

Les difficultés de communication avec le sexe opposé sont généralement causées par le scénario parental et les stéréotypes. Oubliez tout ce qui “devrait”, permettez-vous d’être vous-même et faites-vous une idée indépendante du partenaire. La base du travail est la compilation des attentes réelles et des exigences pour vous et votre partenaire. Qu'est-ce qui vous manque?

Comment être attractif pour l'interlocuteur

L’attractivité ou l’attraction communicative comprend les dispositions suivantes:

  1. Ne lésinez pas sur les appels personnels (par nom ou par patronyme). Inconsciemment, cela provoque des émotions et des intérêts positifs, est considéré comme une attention et un respect.
  2. N'oubliez pas de sourire et de garder un visage “ouvert”, soyez amical.
  3. Ne pas éviter les compliments et les éloges. La promotion est agréable pour tout le monde.
  4. Laissez-nous toujours parler à notre interlocuteur. Si vous n'êtes pas intéressé ou avez déjà entendu parler de cela, alors écoutez patiemment avec un visage amical.
  5. Utilisez les connaissances de votre interlocuteur (signe du zodiaque, loisir, tempérament).

Règles générales pour un engagement effectif

  1. Parlez en langage clair. Si le partenaire ne comprend pas l'argot ou la terminologie professionnelle, n'y entrez pas.
  2. Faites preuve de respect et d'attention (verbale et non verbale).
  3. Concentrez-vous sur des domaines communs (religion, profession, sexe, passe-temps).
  4. S'intéresser aux problèmes, écouter les expériences.

Psychotechnique de la communication

  1. Réfléchissez au scénario et au développement possible de la communication.
  2. Créer un environnement psychologique favorable. La meilleure option est la communication personnelle à courte distance. Ne commencez pas la conversation «tout de suite». Demandez, par exemple, comment votre interlocuteur a eu. Réfléchissez à votre apparence (vêtements, maquillage, image). Votre apparence et votre courtoisie sont les premières choses qui éliminent ou repoussent un partenaire.
  3. Stimulez l'activité de l'interlocuteur, donnez la préférence au dialogue, observez l'étiquette de la parole.
  4. Choisissez un comportement en fonction de la situation, mais soyez toujours attentif à votre interlocuteur. Signes d'attention: légère inclinaison du corps en avant, mouvements des sourcils, paraphrasage des mots (je comprends cela ... n'est-ce pas?).
  5. Établissez un contact psychologique par un rapprochement progressif (son fondement est la confiance, l’intérêt, l’honnêteté, la stabilité émotionnelle), la création du "Nous", la réalisation de toutes les demandes possibles et moindres, compliments, récompenses, approbations lors de la conversation.
  6. Prouvez votre position du point de vue des intérêts du partenaire et non du vôtre (identifiez d’abord les caractéristiques de la personne en face).
  7. N'oubliez pas d'auto-régulation (gestion de vos émotions et sentiments, pensées, sentiments) et autres recommandations pour la communication.

Si vous avez besoin de parler à un public

Un public est un groupe de personnes unies par activité et par lieu. La psychologie de groupe, et en particulier la perception de groupe, diffère de l'individu. Par exemple, la suggestibilité, l’imitation, l’infection et l’émotion intense sont caractéristiques d’un grand groupe. Sauf si les motifs peuvent différer. Quelqu'un est venu par intérêt et pour savoir, et quelqu'un «volontairement de force» sur ordre ou demande de quelqu'un.

La communication avec le public, c'est-à-dire que beaucoup de gens est une situation particulière qui nécessite ses propres ajustements psychologiques, si je puis me permettre. Il est important de connaître les méthodes pour maintenir l’intérêt, attirer l’attention, se maîtriser, transmettre des informations, peu importe les circonstances. Alors, ce que vous devez savoir et comment vous comporter lorsque vous communiquez avec un public:

  1. La distance optimale est de 3-4 mètres. En outre, il est considéré comme une arrogance ou une incertitude plus proche - violation de l'espace, pression. Évitez le contact physique. Mais vous devez comprendre que ces nuances dépendent du public cible et du sujet de la conversation.
  2. Pause au début d'un discours. Ceci est nécessaire pour préparer le public. Au moment de la pause, les auditeurs vous examineront, ainsi que les environs, à l’écoute d’une écoute attentive. En même temps, les auditeurs seront intrigués et l’orateur aura le temps de se calmer.
  3. Évitez les discours monotones et les appels directs ennuyeux («Attention!», «Faites attention, s'il vous plaît!»).
  4. Gardez une trace de la variété et du volume d'informations, que le contenu corresponde aux intérêts du public.
  5. Si vous voyez que du matériel “n’entre pas”, alors improvisez. Surveillez toujours la réponse de l'auditeur.
  6. Comment attirer l'attention? Essayez de résister à des pauses intrigantes. Construisez le texte sur une base de «questions et réponses». Donnez des arguments contradictoires et controversés.
  7. Utilisez différents styles de discours, y compris provocateurs.
  8. Utilisez des expressions intéressantes, des citations, des aphorismes.
  9. Changer le rythme de la parole et le timbre de la voix.
  10. Utilisez des épithètes et autres figures de style.
  11. Concentrez-vous sur les résumés, résumez les résultats préliminaires.
  12. Soulignez toujours le problème et fournissez des opinions alternatives à ce sujet.
  13. Gardez les yeux dans les yeux. Vous pouvez sélectionner 1 à 2 personnes parmi les premières lignes.
  14. Donnez à la parole le caractère d’une discussion, d’un débat (avec vous-même ou avec le public).
  15. Ne lésinez pas sur la clarté et les gestes (mais n'en faites pas trop).
  16. Adressez-vous au public ("Alors, chers auditeurs, nous en sommes venus à ...").
  17. Essayez de parler vous-même, pas de lire un morceau de papier.
  18. Faites attention au début du discours. Des phrases comme «Je n’ai pas été préparé spécialement, mais essayons», «Je ne sais même pas comment commencer», «Peut-être que tu n'aimes pas ce que je dis» ne te vont pas. Il est préférable de donner la préférence à des phrases telles que "Avez-vous entendu", "Vous ne savez probablement pas encore". Parallèlement à cela, n'oubliez pas les salutations et les appels.
  19. Donner la préférence aux pronoms "nous", "vous", essayez de ne pas abuser du "je".
  20. Rappelez-vous qu'il vaut mieux se souvenir du début et de la fin de l'information. Essayez de ne pas inclure les points les plus importants au milieu du texte.
  21. Il est important de travailler sur la maîtrise de la parole. Des mots mal utilisés dans le style ou une prononciation incorrecte peuvent provoquer irritation, ridicule et ironie de la part du public. Et la perte d'attention est encore plus dangereuse. Les auditeurs suivront l'orateur et son discours, pas le contenu de la pensée.
  22. Aucun moyen d’attirer l’attention ne sera épargné si la personnalité de l’orateur ne permet pas au public de se localiser. Tout d’abord, vous devez respecter le public, être sensible et attentif, amical. Parmi les autres qualités morales et éthiques qui suscitent la confiance et l’intérêt figurent les principes de principe, l’érudition, la conviction, l’autocritique.

Les qualités d'un bon orateur

Je tiens à vous présenter, chers lecteurs, les qualités d'un bon orateur. Possédant ces qualités, vous pouvez facilement communiquer immédiatement avec tout un public (groupe d'amis).

  1. Compétence dans le sujet en discussion, érudition, niveau élevé de culture de la personnalité.
  2. Conviction dans sa propre activité, pensées prononcées.
  3. Souplesse, criticité et autocritique (qualités de l'esprit).
  4. Esprit de décision, maîtrise de soi, persévérance (qualités de volonté).
  5. Résistance (aux stimuli externes), impulsivité (réaction dans les bons endroits à une situation problématique), gaieté (qualités des émotions).
  6. Bonne volonté, sociabilité, modestie, tact (qualités de la sphère communicative).
  7. Organisation, détermination, efficacité, énergie, efficacité (qualités d’entreprise).

Il est important de comprendre que les mêmes qualités donnent des résultats différents. Ajoutant au tempérament et au caractère, ils forment un style individuel de communication avec le public.

Comment communiquer sans conflit

En raison de l'impossibilité de communiquer avec les gens, des conflits surviennent souvent. Soit dit en passant, elles peuvent se produire pour d'autres raisons, mais sans compétences communicatives, elles ne pourront certainement pas être résolues. Comment communiquer pour ne pas entrer en conflit? Comment répondre à l'impolitesse et au débat?

  1. Rappelez-vous toujours la maîtrise de soi, ne donnez pas lieu à des émotions.
  2. Si vous ne pouvez pas vous contenir du tout, lancez-vous un défi: «Puis-je supporter la pression et l’insuffisance de ces personnes?»
  3. Ne soyez pas catégorique, ne prenez pas de décisions téméraires et ne jetez pas les offres de côté.
  4. Concentrez-vous sur des points de vue similaires, pas excellents. S'il n'y en a pas, alors quittez la conversation ou continuez d'insister calmement par vous-même.
  5. Respectez l'autre personne et vous-même. N'oubliez pas que lorsque vous insultez, le négatif vous parvient également.
  6. Si nécessaire ou pratique, transférez la conversation sur un autre canal, changez de sujet, arrêtez-vous le premier dans une situation "chaude".
  7. Si vous présumez que certaines de vos pensées vont provoquer une rupture de communication avec votre interlocuteur, choisissez la formulation la plus douce ou abstenez-vous complètement (si possible).
  8. Ne répétez pas les mêmes arguments, surtout s'ils se voient refuser le même montant.
  9. Apprenez à reconnaître le droit de chaque personne à son opinion, qui peut ne pas correspondre au vôtre. Laissez à votre adversaire le droit de ne pas être convaincu.
  10. N'oubliez pas que tout le monde, y compris vous, peut avoir tort. Écoutez les autres points de vue sur des questions controversées, revérifiez les informations, développez les données existantes.

Rappelez-vous toujours que toutes les émotions négatives ont un effet négatif principalement sur votre corps, puis sur votre adversaire. Les différends, les expériences, les inimitiés prennent beaucoup d’énergie. Et le stress émotionnel se transforme en tension musculaire de tout le corps (psychosomatiques).

Principes de la société laïque

La communication séculaire a un certain nombre d'exigences obligatoires:

  1. Soyez poli et attentionné afin de soutenir et de respecter les intérêts de l'autre côté.
  2. Essayez d'éviter les objections et les accusations. Exprimez votre approbation et votre consentement.
  3. Soyez amical et accueillant.
  4. Rappelez-vous que dans la société laïque, les gens expriment rarement de vraies émotions et sentiments.

Principes de communication d'entreprise

La communication au travail présente des caractéristiques complètement différentes qu'il est important de prendre en compte pour communiquer avec succès avec les collègues et le chef.

  1. Concentrez-vous sur le fil conducteur de la conversation et le but principal, investissez en fonction de cela (coopération).
  2. Ne sous-estimez pas, mais n'exagérez pas le contenu et le volume d'informations. Parlez strictement dans le cas (suffisance d'information).
  3. Ne mentez pas et ne cachez pas les faits (qualité de l'information).
  4. Ne déviez pas du sujet (pertinence).
  5. Soyez précis et précis dans vos déclarations et arguments (clarté).
  6. Apprenez à écouter et à mettre en évidence les principales pensées (compréhension) du contexte.
  7. Considérez les caractéristiques individuelles de l'interlocuteur, mais souvenez-vous de l'objectif principal et de l'idée de conversation.

En règle générale, les frontières et les principes de la communication d’entreprise sont discutés au préalable avec les interlocuteurs.

Postface

Donc, communiquer avec les gens n'est pas difficile et pas effrayant. Il suffit que:

  • avoir confiance en toi et en ce que tu fais, dis
  • Respectez-vous et respectez les autres (ne pas basculer vers des personnalités, des manipulations),
  • écouter l'adversaire et le connaître, c'est-à-dire avoir développé une empathie,
  • être critique, mais pas catégorique,
  • gardez toujours une attitude amicale (merci, salutations, compliments),
  • avoir des compétences communicatives,
  • se débarrasser des "cafards" personnels.

N'oubliez pas que la cause des problèmes de communication est toujours en vous et qu'il vous incombe de surmonter ces obstacles. Je vous souhaite la force de résoudre vos difficultés et d'éliminer les traits indésirables. Grandissez-vous personnellement et la capacité de communiquer vous parviendra d'elle-même!

Pin
Send
Share
Send
Send